La solidarité est au cœur du Régime Local d’Assurance Maladie d’Alsace-Moselle.

  • Solidarité entre les catégories de revenus

La cotisation est strictement proportionnelle aux revenus. Elle est en effet déplafonnée, c’est-à-dire qu’elle s’applique à la totalité du salaire, des prestations retraite ou des allocations chômage. En outre, 90% des chômeurs et 20% des retraités, dont les ressources sont les plus modestes, sont assurés sans verser de cotisation en contrepartie.

  • Solidarité entre les foyers

La cotisation n’augmente pas avec le nombre de bénéficiaires au sein du foyer. Une personne seule contribue autant que si son conjoint et un ou plusieurs enfants sont à sa charge.

  • Solidarité entre les générations

La cotisation n’augmente pas avec l’âge alors que, et c’est naturel, les dépenses, elles, augmentent au fil des années. Ainsi si les prestations servies en 2014 aux retraités avaient dû être financées par leurs seules cotisations, le taux de celles-ci aurait dû être porté à 2,5% contre 1,5% aujourd’hui.

  • Solidarité avec les chômeurs

Les personnes bénéficiaires du Régime Local en tant que salariées conservent ce droit durant toute la période où elles sont au chômage.

  • Solidarité face à la maladie

Le risque est mutualisé entre les personnes bien portantes et les personnes malades. Le Régime Local n’exclut pas ses bénéficiaires lorsque la maladie survient, ni ne limite sa couverture en excluant la prise en charge d’une pathologie lorsqu’elle se déclare.