Les administrateurs du Régime Local d’Assurance Maladie ont la possibilité d’affecter des crédits pour le financement de programmes de prévention depuis 1998. Afin d’éviter une dispersion trop importante des moyens, ils ont souhaité prioriser des axes et soutenir plus particulièrement des actions de prévention sur des besoins propres au niveau des territoires alsaciens et mosellans.

  • En décembre 1999, la prévention contre les maladies cardio-vasculaires a été retenue. Ces pathologies représentaient la première cause de mortalité en Alsace Moselle. Actuellement il s’agit de la deuxième cause de décès.
  • Puis, en novembre 2004, le programme de prévention a été étendu à la thématique des cancers. Depuis 2005, les cancers sont la première cause de mortalité en Alsace Moselle.
  • Enfin, le 10 décembre 2018,  les administrateurs ont souhaité étendre la politique de prévention à la broncho-pneumopathie chronique obstructive. Si en termes d’effectifs, cette pathologie ne constitue pas la plus importante des causes de décès, le niveau de mortalité en Alsace Moselle est très élevé lorsqu’on le compare à celui de l’ensemble du Grand Est et plus encore à celui de l’ensemble de la France.